LEGO Pro : Le bibliothécaire

LEGO Pro
LEGO Pro : Le bibliothécaire

LEGO Pro : Le bibliothécaire

Je continue cette série, les LEGO Pro.
Je choisi un métier à illustrer parmi vos métiers que vous avez laissé en commentaire sur les différents réseaux sociaux ou sur mon site Internet. 
Et ensuite je vous pose quelques questions pour que le monde puisse connaître un peu mieux votre métier.

Le bibliothécaire : 

Bonjour Joel
Si tu es d’accord j’aimerais te poser quelques questions concernant ton métier.
Ainsi les gens pourront découvrir ce que tu fais et peut-être cela les intéressera ou les guidera dans le choix de leur métier.

1. Quel est l’intitulé de ton métier ?

Adjoint du patrimoine et des bibliothèques catégorie C.

2. Peux tu nous dire, en quoi ton métier consiste, quelles sont tes tâches quotidiennes ?

Au quotidien … Le rangement des documents du jour d’ouverture précédent. Rangement de fonds documentaires pour avoir une collection présentable. Prêt et retour des documents à l’ouverture du public.
Ou présence en salle d’information/informatique pour aider ceux qui en ont besoin, lancer les impressions, gérer la caisse pour l’achat des cartes de Photocopie/impression.
Mais aussi renseignement au public, inscription, mise à jour des cartes lecteurs lorsqu’il y a besoin. Gestion des réservations. Veille documentaire pour mettre en panier les nouveautés ou les demandes de lecteurs.
Bulletinage (Enregistrer dans la base les nouveaux périodiques).
Sinon il y a aussi – moins régulièrement – Faire les paniers de commande (Avec réponse à au lecteur ayant fait une demande), gestion de la réception des commandes (Réception, écrire la future cote sur le livre).
Couverture des documents une fois que les cotes (puce RFID et code barre) ont été collées sur les livres.
Catalogage (Enregistrement dans notre base des livres achetés), tirage de listes de nouveautés. Activation des puces RFID pour les lier au bon code barre.

3. Dans quelle structure travailles-tu (Bibliothèque Municipale ? Scolaire ? Privée) et de quelle taille est cette structure (nombre de collègues, de personnes)?

Je travaille dans une bibliothèque Municipale avec 18 collègues et 1 collègue reclassé ne faisant que les cotes, coller les puces RFID et les code barre. Il faut aussi ajouter 2 collègues des archives municipales à tout cela.

4. Quels sont les diplômes nécessaires pour pouvoir accéder à ton métier ?

Il y a un diplôme universitaire autour du métier du livre (Que je n’ai pas et dont je n’ai pas le nom exacte).
On peut aussi entrer à n’importe quel niveau en décrochant des concours par niveau (Que je n’ai pas plus).
Enfin de rare chanceux comme moi peuvent accéder en catégorie C s’il y a de la place. Normalement le catégorie C ne fait que du prêt/retour et rangement/reclassement. J’ai la chance d’être Responsable BD adulte et jeunesse, responsable SF/Heroic Fantasy/Fantastique adulte, co-responsable Roman Policer, en plus d’avoir pris la responsabilité des contentieux dernièrement.
Des collèges n’ont parfois pas plus de diplômes mais ont été reclassés selon leur grade précédent. D’autres reclassés ont passé des concours qui sont désormais là seule voie vers des promotions de carrière.
Décrocher un concours ne veut malheureusement pas dire décrocher une place. Si au bout de 4 ans (Désormais, 3 ans précédemment), vous n’avez pas trouvé de poste, il faut repasser le concours.

5. Et ton parcours personnel, as tu toujours voulu faire ce travail ?

Et bien non. A la base je voulais être dessinateur de BD (Après un parcours scolaire des plus chaotique j’ai enfin pu arriver en fac territoire de l’art).
Mais les jeunes rencontrés étaient plus doués et ne se trouvaient pas prêt à éditer, je ne me voyais pas bosser pour les rattraper puis les dépasser.
J’ai eu un an et demi de chômage à la sortie de la fac où l’on m’a mit sous tutelle (La meilleure chose qui soit alors que l’ANPE s’en était excusée ^^ ).
Bref la personne m’a permis de me rendre compte que j’aurais aimé essayer le monde des Médiathèques. Je connaissais celle où je travaille aujourd’hui pour avoir été dans leur atelier BD/Fanzine plus jeune.
On s’est donc arrangé pour faire un stage de 2 mois non rémunéré. Comme il cherchait des collègues qui ne venaient pas forcément j’ai pu faire des vacations par la suite.
Puis l’ancienne directrice a échangé un poste de B pour 2 de C (Dont 1 à été perdu depuis), l’autre poste de C m’a été attribué. Et j’ai eu la chance pendant ces années là de travailler en plus sur le festival Zone Franche (Festival des lectures des territoires de l’imaginaire).
Fun Fact le nom Zone Franche était mon idée. ^^

6. Depuis combien de temps es tu en poste maintenant ?

Ma première période de stage fut en 2005. Donc en comptant quelques trous entre périodes de vacances d’été ou entre le premier stage et la première vacation je dirais 11 ans.

7. Un mot à dire à ceux qui seraient tentés de rejoindre le monde des bibliothécaires ?

Que c’est un beau métier. Moi tout est un peu ma passion. Que ce soit faire les commandes et les recevoir (Chic c’est Noël) ou bien effectuer le rangement (je range mes propres comics et CDs par ordre alphabétique de titre pour les premiers et d’auteur pour les seconds).
J’aime aussi le catalogage (j’ai toujours été à l’aise pour apprendre de nouveaux programmes).
Et j’adore conseiller des lecteurs et faire des ponts. Et puis on a aussi un rôle social important.

8. Une anecdote sympa sur ton boulot ? un moment fort ou drôle que tu as vécu ?

On fait aussi du pilon de document malheureusement (Ça a été assez dure de jeter des BDs et les déchirer au départ, maintenant qu’on les vends je le vie un peu mieux).
Un jour j’ai pilonner une série jeunesse vieillotte. La semaine d’après une dame me la demande. Je lui dit qu’on ne l’a plus. Elle me dit « C’est pas pour moi c’est pour l’auteur » (En me montrant un monsieur).
J’ai pensé que le Monsieur aimait l’auteur. Je lui dit donc qu’on a encore d’autre BD de l’auteur mais plus celle ci. Elle me dit « Non c’est pour l’auteur ».
Et là je me suis devenu blanc me rendant compte que j’avais dit à l’auteur que sa BD était trop vieillotte et qu’on l’avait pilonner parce qu’elle ne sortait plus.
Oups… Bon c’était vrai, mais j’aurais su que c’était l’auteur, je ne l’aurais pas dit si franchement. ^^

9. Et niveau LEGO, tu es un AFOL ? Quelles sont tes passions et collections ?

J’ai fait presque tout les jeux Vidéo LEGO. Je suis bien sûr sur LEGO Dimensions.
J’ai plusieurs LEGO de quand j’étais petit. J’ai pris quelques Marvel. Je sais pas si je suis AFOL. J’aurais envie de faire des photos juste avec un personnage dans un décor naturel comme certains font mais en fait je ne prends pas le temps. Donc faire des constructions encore moins.

10. Et la question finale qui n’a rien à voir : Pourquoi les supers héros portent-ils des collants et les juges des robe ?

Des collants ? Ça doit être lié à l’image de Superman où certains disent qu’il met sa culotte sur son collant. En fait pas du tout. Superman a été créé avec l’image des monsieur Muscles de l’époque qui étaient dans les cirques.
Ils portaient des boxers de cuir par dessus leurs collants en effet. C’est donc pour les enfants de l’époque une façon rapide de savoir qu’il est aussi fort qu’eux (Voir plus fort).
Les costumes sont toujours proches du corps pour mettre en valeur la musculature des personnages jusqu’en 2000 ou le Big Two (Marvel/DC) ont cherché des costumes plus crédibles pour les films.
Pour les juges la robe est aussi portée par les avocats. C’est un vêtement ample qui les place dans un rôle comme au théâtre. Mais pas une robe dans le sens où on l’entend aujourd’hui.
Les enfants d’avant 1970 portaient des tenues d’écolier (Nommées tabliers) qui étaient tout aussi longues. Ainsi que ceux travaillant en usine d’ailleurs. La longueur avait une notion pratique.
Donc aucune perversion derrière cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *